VENAISON
La moitié du gibier tué est autoconsommée, l'autre moitié offerte

Une enquête réalisée en 2016 auprès des chasseurs montre que l’autoconsommation du gibier tué concerne les chasseurs et leurs proches, mais aussi un cercle plus large puisque « 44 % de la venaison rapportée au foyer est offerte ».

La moitié du gibier tué est autoconsommée, l'autre moitié offerte

Cet article est reservé aux seuls abonnés du journal

Découvrez nos offres d'abonnements

ou contactez-nous 0385295529 ou courrier@agri71.fr

Si vous êtes abonné(e), connectez-vous avec le bouton CONNEXION (ci dessous)

Découvrez nos offres