Chambre régionale d’agriculture de Bourgogne Franche-Comté
Les voeux du président Christian Decerle

Les vœux de Christian Decerle, président de la Chambre régionale d’agriculture de Bourgogne Franche-Comté.

Les voeux du président Christian Decerle

Dans un environnement complexe, 2022 ouvre une période déterminante, au cours de laquelle l’agriculture et nos territoires ruraux seront encore confrontés à de lourdes transformations économiques, sociales, sociétales...

Le Recensement général agricole (RGA) a tristement acté la disparition en 10 ans de 100.000 exploitations dans notre pays (6.400 en BFC), tandis que la lecture des conclusions de l’Insee sur le revenu agricole confirme qu’il est bien difficile de vivre, voire de survivre, dans certaines de nos productions. Ces constats sont révélateurs d’un secteur professionnel malmené depuis trop longtemps.

Sauf à délibérément et silencieusement acter le déclin de l’agriculture française et la disparition des paysans, les rendez-vous électoraux du printemps obligent le candidat de chaque famille politique à exprimer courageusement et très clairement sa vision de l’économie agricole de notre pays et, encore plus précisément, la place et le statut réellement voulus pour l’agriculteur dans son exploitation. De longue date et sans faux pas, les agriculteurs relèvent les défis auxquels ils sont confrontés et pour lesquels ils ont été sollicités par de multiples acteurs (pouvoirs publics, société…).

Pour cela, ils doivent pouvoir bénéficier de la clarté et de la constance de la vision du décideur politique et, implicitement, d’un soutien, au minimum respectueux et si possible bienveillant, de l’ensemble des autres composantes de la société.

À défaut, soyons lucides, tout un pan de notre agriculture disparaîtrait de manière irréversible.

Je formule le vœu que cette année 2022 soit tournée vers l’atteinte de résultats notamment dans la mise en œuvre (de l’esprit) de la loi ÉGAlim 2 afin d’assurer une rémunération équitable de toutes les productions : cette condition préalable et essentielle assurée, je ne doute pas que les agriculteurs de notre région sauront surprendre et astucieusement faire face, avec inventivité, énergie et détermination, aux défis du moment (changement climatique, attentes sociétales, contraintes environnementales, nouvelle Pac…), et qu’ils sauront avec le bon sens, le courage et la passion qui les animent, donner envie à des jeunes, ou moins jeunes, de les rejoindre pour embrasser cette profession certes exigeante mais si belle, si attachante et tellement stratégique pour notre Nation.

Sur cette note d’espoir, recevez, toutes et tous mes voeux d’une heureuse année de réussite, de joie et de santé.