Elvéa 71-58
Pour Elvéa 71-58, le dernier mot revient à l’éleveur

Marc Labille
-

Pour son assemblée générale du 24 septembre dernier, l’association Elvéa 71-58 a tenté d’y voir plus clair dans les perspectives commerciales en viande bovine. Au cœur de la discussion, la nouvelle loi EGAlim sous les regards aiguisés des commerçants et des éleveurs. En dépit d’un constat sévère, quelques pistes devraient permettre aux producteurs d’être raisonnablement optimistes. À condition de jouer collectif.

Pour Elvéa 71-58, le dernier mot revient à l’éleveur
« Un contexte plus favorable » selon Sylvain Bleubar ; « l’outil ELVEAOP pour répondre à la contractualisation » selon Philippe Auger ; « une baisse de production qui nous donne le pouvoir d’être élev-acteurs » selon Sylvain Emorine : tels sont les signaux adressés aux éleveurs allaitants aujourd’hui.

Cet article est reservé aux seuls abonnés du journal

Découvrez nos offres d'abonnements

ou contactez-nous 0385295529 ou courrier@agri71.fr

Si vous êtes abonné(e), connectez-vous avec le bouton CONNEXION (ci dessous)

Découvrez nos offres