Agroalimentaire européen
Une balance commerciale portée par le vin et les spiritueux

L’Europe vient de publier les échanges agroalimentaires durant la période allant de janvier à août 2021. Ceux-ci ont atteint les 210,5 milliards d’euros (Md€) de chiffre d’affaires, exportations et importations incluses. Soit une hausse de +5,1 % sur la même période de 2020. Les exportations ont ainsi progressé de 7 % à 127,5 Md€ tandis que les importations ont crû de seulement 2,3 % pour atteindre les 85 Md€.

 

Une balance commerciale portée par le vin et les spiritueux

Les exportations vers les États-Unis ont augmenté de 2 Md€ grâce aux performances positives du vin, des spiritueux et des liqueurs. De bons résultats ont été obtenus vers la Chine (+812 millions d’euros -M€), la Suisse (+531 M€), la Corée du Sud (+464 M€), la Norvège (+393 M€) et Israël (+288 M€). En revanche, les exportations vers le Royaume-Uni sont restées stables d’une année sur l’autre. Des baisses à l’export sont enregistrées vers l’Arabie Saoudite (-16 % sur un an) tout comme vers Hong Kong ou le Koweït.

Tandis que les vins (+31 %), les spiritueux et les liqueurs (+32 %) progressent, les exportations de blé et d’aliments bébé ont reculé respectivement de 892 M€ et 736 M€.

Côté importations, des augmentations sont à noter sur le tourteau de soja (+1,1 Md€), les fèves de soja (+1,1 Md€), les acides gras et les cires (+500 M€), l’huile de palme et d’amande (+479 M€), les fèves de cacao (+291 M€). En revanche, les fruits tropicaux, les fruits à coque et les épices régressent de 669 M€. Les jus de fruits (-194 M€), les agrumes (-159 M€), le tabac brut (-158 M€) et le riz (-140 M€) ont connu les plus fortes régressions.