Commerce alimentaire
L’euphorie des achats de proximité ou bio peine à perdurer

Cédric MICHELIN
-

La crise de la Covid-19 a renforcé les tendances à l’achat de produits régionaux, de fruits et de légumes produits en France ou de l’alimentation bio, mais le phénomène s'est estompé et reste limité en termes de volume d’achat. 

L’euphorie des achats de proximité ou bio peine à perdurer
Si, début mars, le chiffre d’affaires du bio dans la distribution a progressé de près de 60 % par rapport à l’année précédente, cette dynamique s’est essoufflée dès le mois d’avril. Mi-juin, le bio a même affiché une croissance nulle, alors que celle du conventionnel était légèrement positive. Début octobre, à la veille d’un reconfinement national, la croissance du bio est de 5 % sur un an, un niveau identique à celle du conventionnel.

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres