Consommation alimentaire
« Se baser sur des données économiques plus que sur les sondages »

Cédric MICHELIN
-

Pas toujours simple pour les pouvoirs publics d’y voir clair dans les tendances alimentaires des Français. Alors, pour comprendre et expliquer les décalages entre les comportements déclarés et la réalité, le ministère de l’Agriculture, l’Agence de l’environnement et de maîtrise de l’énergie (Ademe) et FranceAgriMer ont commandé une étude. Retour sur ses principaux enseignements avec une de ses auteurs, Pascale Hébel, directrice du pôle consommation et entreprise au Crédoc.

 

« Se baser sur des données économiques plus que sur les sondages »
« La consommation de viande est indépendante de l’importance des débats végans »

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres