Billet d’humeur
Inquiétude d’un éleveur de l’Autunois…

Marc Labille
-

« Je m’interroge beaucoup sur l’avenir de notre profession et quand j’en parle avec d’autres collègues, je m’aperçois que je ne suis pas tout seul à penser que le devenir de l’élevage est incertain… ». Ces mots sont ceux d’un éleveur de l’Autunois, fidèle abonné du journal. Lecteur assidu de l’Exploitant, il a eu envie de prendre la plume à son tour pour faire part de son inquiétude légitime. 

Inquiétude d’un éleveur de l’Autunois…

 « Aléas climatiques, baisse des cours, hausse des charges, voici une recette que les éleveurs allaitants connaissent sur le bout des cornes. Pour pimenter le tout, on annonce une baisse de -10 à -18 % des aides couplées aux éleveurs de bovins allaitants dans le cadre de la future Pac. Tous les ingrédients sont réunis pour faire disparaître à petit feu cette production !

Pourtant, nous avons un rôle essentiel dans l’aménagement du territoire, tous les élus ruraux le savent : le troupeau allaitant est l’ultime rempart avant la friche ! Son maintien constitue souvent la dernière activité économique qui subsiste dans nos zones rurales quand toutes les autres ont disparu.

Comment renouveler les départs en retraite des éleveurs avec une Pac en notre défaveur et une rémunération aussi faible ? ».