Loup
Tout un plan à revoir

Françoise Thomas
-

Même si le tir de prélèvement était en cours d’autorisation, les éleveurs ovins sont venus manifester vendredi 2 octobre devant les grilles de la préfecture de Mâcon, pour témoigner de leur colère, de leur tristesse et de leur volonté de voir le plan loup revu au niveau national. Ils l’ont martelé : la présence du loup n’est pas compatible avec leur mode d’élevage, il est temps de modifier la législation.

Tout un plan à revoir

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres