Attaques du loup
Après le cauchemar, le dégoût…

Marc Labille
-

Le matin du 12 septembre, la famille Comeau découvrait avec effroi le carnage occasionné par le loup dans leur élevage. Plongés soudainement dans un cauchemar, les éleveurs ont vécu un véritable traumatisme, aggravé par le sentiment d’injustice face à des décisions invraisemblables.

Après le cauchemar, le dégoût…
Stéphane et Kylian Comeau devant leur lot d’agnelles qui a été attaqué par le loup en septembre dernier.

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres