Secteur de la CSEA Terre de Bresse
Plan de lutte départemental corvidés : mise en place d’une zone test

À l’initiative de la Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles (Fredon), une rencontre avec la FDSEA et la Fédération départementale des chasseurs (FDC 71) a eu lieu pour évoquer la problématique des corvidés sur le département. Une expérimentation va être lancée sur la Bresse et n'attend plus que vous.

Plan de lutte départemental corvidés : mise en place d’une zone test

Depuis quelques années, les populations de corbeaux freux et de corneilles se développent de plus en plus, tout comme les dégâts causés aux cultures. Pour certaines exploitations, les dommages se chiffrent en milliers d’euros. 
Ainsi, deux départements ont initié un plan de lutte contre les corvidés depuis quelques années. En 2013, le Jura a mis en place un système de cages individuelles pour les agriculteurs, où chaque agriculteur volontaire peut piéger des corvidés grâce à la corbeautière. Cela a permis de prélever 14.000 corvidés en sept ans. 
En Côte-d’Or, le même système a été mis en place en 2019 sur 69 communes, et ce sont 69 agriculteurs qui se sont lancés dans la démarche. Cela a permis en 2019 de prélever 1.315 corbeaux et 700 corneilles, dont près de la moitié l’ont été par des agriculteurs. Par ailleurs, les chasseurs réalisant les tirs sont rémunérés 0,50 € par corbeau prélevé. En 2020, le programme est étendu à 85 communes.
La Fredon BFC assure la coordination du projet. Pour cela, elle organise une formation d’une demi-journée pour les agriculteurs afin qu’ils obtiennent un agrément de piégeur, valable uniquement sur les corvidés et pendant la période de destruction. Cet agrément est différent de celui délivré par la FDC. La Fredon s’occupe aussi de réaliser les demandes d’arrêtés préfectoraux, les déclarations en mairie et la collecte des cadavres. 
La réussite de ce projet est cependant conditionnée à l’implication des agriculteurs. En effet, ce projet collectif mobilise de nombreux acteurs (coopération, FDC, agriculteurs, maires…) et c’est cette complémentarité qui permet la réussite du plan de lutte. De plus, les agriculteurs ont un rôle fort dans cette démarche, que ce soit dans la lutte directe avec le piégeage, ou la lutte indirecte en déclarant les dégâts nécessaires aux classements Esod des espèces. " Le but étant d’avoir un maximum d’agriculteurs sur la zone test de la CSEA Terre de Bresse, pour que le piégeage soit efficace ", motive Cédric Tissot, président de cette CSEA. 
C’est pourquoi, si vous souhaitez réguler les corvidés au moment des semis, il est nécessaire de s’impliquer dès maintenant dans ce plan de lutte en participant financièrement (cotisation Fredon, rémunération des chasseurs par pattes) !  
Si vous êtes intéressé par la démarche, merci de contacter rapidement Loïc Belin, animateur FDSEA au 06.21.73.04.84 ou par mail lbelin@fdsea71.fr