Arrivé au terme de son mandat de président d’Inter Beaujolais, Dominique Piron a été remplacé par Daniel Bulliat. Dans la continuité des évolutions apportées depuis quatre ans, le vigneron de Beaujeu a fixé ses priorités : diversification, valorisation, transition écologique, restructuration du vignoble et développement commercial. Sans oublier, le dossier de délimitation avec la Bourgogne.

Une passation sans révolution

Cet article est reservé aux seuls abonnés du journal

Découvrez nos offres d'abonnements

ou contactez-nous 0385295529 ou courrier@agri71.fr

Si vous êtes abonné(e), connectez-vous avec le bouton CONNEXION (ci dessous)

Découvrez nos offres