Coopératives d'alimentation animale
Les coopératives d’alimentation animale se mobilisent

Cédric MICHELIN
-

Pour réduire leur empreinte carbone, les coopératives de nutrition animale affichent leur volonté de développer des filières locales de production de protéines et de s’engager à ne pas importer du soja qui provoque de la déforestation dans les pays producteurs.

Les coopératives d’alimentation animale se mobilisent
L’idée aussi est que les éleveurs qui s’engagent dans une démarche de décarbonation de leur activité puissent valoriser cet effort sur l’alimentation de leurs animaux.

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres