Volailles de Bresse
Pour s’inscrire encore plus au patrimoine mondial de la gastronomie à la Française !

Cédric MICHELIN
-

Le 15 juillet, la salle du palace à Louhans faisait le plein pour la présentation de la nouvelle association qui va travailler sur le dossier de reconnaissance de la volaille de Bresse AOP au patrimoine immatériel de l’Unesco. Ainsi, après les Climats de Bourgogne inscrits pour ses vins des Côtes de nuits et de Beaune, après la candidature du bocage Charolais-Brionnais et son élevage bovin, c’est maintenant au tour de la Bresse de vouloir rejoindre le panthéon de la Gastronomie à la Française.

Pour s’inscrire encore plus au patrimoine mondial de la gastronomie à la Française !
Riche de son patrimoine et de sa gastronomie, rien qu’en Saône-et-Loire, pour une reconnaissance Unesco, la course est lancée entre d’un côté l’abbaye de Cluny (2020) et l’abbaye Saint-Philibert de Tournus (2014) et de l’autre entre le bocage Charolais-Brionnais (2011) et désormais la Volaille de Bresse.

La lecture de cet article est accessible GRATUITEMENT après une simple inscription mail (valant inscription à nos Newsletters)

Découvrez également nos offres d'abonnements

ou contactez-nous 0385295529 ou courrier@agri71.fr

Si vous êtes abonné(e), connectez-vous avec le bouton CONNEXION (ci dessous)

Découvrez nos offres