Élevage
Des taux de pertes CNGRA déconnectés de la réalité du terrain

La gestion des risques prairies est basée sur l'indice praire calculé via Airbus applicable pour les assurés et les non assurés. Un indice qui a prouvé des limites l'an dernier dans le cadre de la sécheresse. Le recours à des expertises terrain est demandé par la profession. Le point avec Patrick Bénézit, secrétaire général adjoint de la FNSEA.

Des taux de pertes CNGRA déconnectés de la réalité du terrain
Patrick Bénézit, éleveur dans le Cantal, secrétaire général adjoint de la FNSEA et président de la Copamac. ©SC

Cet article est reservé aux seuls abonnés du journal

Découvrez nos offres d'abonnements

ou contactez-nous 0385295529 ou courrier@agri71.fr

Si vous êtes abonné(e), connectez-vous avec le bouton CONNEXION (ci dessous)

Découvrez nos offres