Cap Protéines
Une meilleure gestion de l’herbe pour plus d’autonomie en bio

Anne Schoug, BTPL, et Mathilde Jouffroy, Institut de l’élevage
-

En passant en bio, l’EARL du Moulin-Neuf a appris à cultiver de l’herbe de qualité, avec des espèces diversifiées, des légumineuses dans les prairies et de l’herbe récoltée jeune.

Une meilleure gestion de l’herbe pour plus d’autonomie en bio
Crédit : :  J. Albert Jérôme Albert : « J’aurais dû implanter ces prairies multi-espèces et miser sur le pâturage plus tôt. L’herbe est une véritable ressource souvent sous-valorisée. Le rapport avec le troupeau est plus concret, les animaux sont plus dociles. »

La lecture de cet article est accessible GRATUITEMENT après une simple inscription mail (valant inscription à nos Newsletters)

Découvrez également nos offres d'abonnements

ou contactez-nous 0385295529 ou courrier@agri71.fr

Si vous êtes abonné(e), connectez-vous avec le bouton CONNEXION (ci dessous)

Découvrez nos offres