L’autonomie viticole de la France ? Elle est a priori sans aucune équivoque. En 2018, les importations françaises de vin représentaient quelque 860,8 millions d’euros pour une production estimée à 14,4 milliards d’euros. Mais ce préalable important étant admis, il est aujourd’hui nécessaire de se poser la question du degré d’autonomie de la filière française... dans tous les facteurs qui ont concouru à l’élaboration de ce produit dans lequel la France excelle. 

Une affaire très française

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres