Le programme "petites villes de demain" s’inscrit dans le prolongement des actions engagées par l’État et les collectivités depuis plusieurs années (expérimentation centres-bourgs, programmes Action Cœur de Ville et Territoires d’Industrie), pour dynamiser les « petites villes » et mieux aménager le territoire. 24 communes en Saône-et-Loire vont en bénéficier. 104 en Bourgogne Franche-Comté.

Pour un maillage plus équilibré

Le Préfet de Région, Fabien Sudry, s’est réjouit de l’annonce faite le 10 décembre par Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires, d’avoir choisi 104 communes dans la région et 24 rien que pour la Saône-et-Loire pour être lauréates au dispositif “Petites Villes de Demain”.
« Petites Villes de Demain » est un programme lancé en octobre 2020 qui vise à accompagner la revitalisation de communes de moins de 20.000 habitants et leur intercommunalité, exerçant des fonctions de centralité, offrant un niveau d’équipement et de services à leurs habitants et également aux territoires alentours. Il s’articule autour de trois piliers : apport en ingénierie, soutien thématique et mise en réseau, dans une approche de « cousu-main », partant des projets des territoires. Ce programme partenarial est piloté par l’agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) et mobilise plus de trente partenaires aux côtés des ministères. 
La Saône-et-Loire, avec 24 villes lauréates au programme, obtient donc le plus grand nombre de lauréats des départements de Bourgogne-Franche-Comté. Les villes lauréates sont : Bourbon-Lancy, Chagny, Charolles, Chauffailles, Cluny, Cuiseaux, Cuisery, Digoin, Dompierre-les-Ormes, Épinac, Étang-sur-Arroux, Gueugnon, La Clayette, Louhans, Matour, Montchanin, Paray-le-Monial, Pierre-de-Bresse, Pierreclos, Saint-Bonnet-de-Joux, Sennecey-le-Grand, Tournus, Tramayes et Verdun-sur-le-Doubs.
Plus d’informations sur le dispositif “Petites Villes de Demain”sur le site : https://agence-cohesion-territoires.gouv.fr/petites-villes-de-demain-45.


Le gouvernement fait le choix d’un dispositif très largement déconcentré et construit avec les acteurs des territoires. L'appui de l'État se traduira notamment par un soutien à l'ingénierie. Les Banques des Territoires, les chambres consulaires, la mutualité sociale agricole et l'agence
nationale pour l'amélioration de l'habitat (ANAH) sont associés à ce programme.