Météo
« Ce premier coup de gel a surpris tout le monde »

Avec la baisse des températures à partir de la mi-avril, les nuits ont été agitées pour les agriculteurs, redoutant les dommages du gel sur leurs cultures. L’excès d’eau pendant la floraison aura également des conséquences sur la production d’abricots. Le point en Auvergne-Rhône-Alpes.

« Ce premier coup de gel a surpris tout le monde »
Les conséquences de ces températures extrêmes, Earl Saint-Estève, Saint-Jean-de-Muzols (Ardèche). ©Mathieu_Fraisse

Cet article est reservé aux seuls abonnés du journal

Découvrez nos offres d'abonnements

ou contactez-nous 0385295529 ou courrier@agri71.fr

Si vous êtes abonné(e), connectez-vous avec le bouton CONNEXION (ci dessous)

Découvrez nos offres